Diététicien ou nutritionniste ?

Diététicien, coach en nutrition, nutritionniste, médecin nutritionniste… Les dénominations sont nombreuses et certaines trompeuses ! Je vous avais fait, il y a quelques semaines, un sondage sur Instagram à ce sujet et pour + de 60 % d’entres vous les différences n’étaient pas claires. Dans cet article je vous fait un rapide tour d’horizon de chacun de ces termes pour que vous puissiez comprendre quel praticien se cache derrière ces appellations et que vous puissiez si besoin choisir la personne qui vous correspond pour vous accompagner vers vos objectifs. Bonne lecture ! 

DIETETICIEN-NUTRITIONNISTE, QUI SOMMES-NOUS ?

Nous sommes des professionnels diplômés de la santé, experts en alimentation et nutrition. Les deux formations reconnus par l’état sont le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique. Nous avons un rôle d’éducation/de rééducation alimentaire et comportementale et nous travaillons souvent en pluridisciplinarité avec les médecins, les psychologues et d’autres professionnels.

Le diététicien-nutritionniste travaille principalement en milieu hospitalier/centre de soin ou en libéral. Il assure une prise en charge diététique personnalisée et adaptée à vos besoins et à votre environnement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le diététicien n’intervient pas uniquement dans la perte de poids, il peut être utile aux adultes, femmes enceintes, sportifs, personnes âgées, enfants…etc. Sur prescription médicale le professionnel intervient également dans la prise en soin de nombreuses pathologies (diabète, insuffisance rénale, obésité, troubles digestifs,…). Les consultations avec un diététicien ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais peuvent être prises en charge partiellement ou totalement par certaines mutuelles.

Naturellement formés à la nutrition avec nos études, le terme « nutritionniste » a été accolé à notre profession pour éviter certaines confusions.

LE MEDECIN NUTRITIONNISTE

Le médecin nutritionniste est un autre professionnel de la nutrition. Ce médecin a complété sa formation initiale par un DESC en nutrition. Il diagnostique et soigne les maladies et autres troubles ayant un lien avec l’alimentation. Le médecin a le pouvoir de prescription (médicaments, compléments…) et ses consultations sont prises en charge par la sécurité sociale.

ET LES AUTRES ALORS ?

On va commencer par le nutritionniste. Pour beaucoup il vous donne une impression de sécurité et de sérieux dans la pratique n’est-ce pas ? Et bien détrompez-vous, ce sympathique petit mot est en réalité un terme non protégé et non reconnu légalement, utilisable par n’importe qui. Employé seul il ne veut rien dire puisque c’est en fait un adjectif que l’on accole au nom d’un professionnel formé en nutrition. Un médecin peut donc être nutritionniste, un ingénieur peut l’être également, un diététicien aussi et c’est tout.

 

Toutes les autres appellations, à visée commerciale, telles que coach en nutrition, expert en diététique, coach minceur, nutrithérapeute… ne sont toujours pas des professionnels de santé. Ils n’ont pas de formation reconnue voire même pas de formation du tout ! Ils ne peuvent pas exercer à l’hôpital et vous ne pourrez pas demander un remboursement de vos rendez-vous avec ces personnes.

 

On ne devient pas professionnel de la nutrition avec une formation de 30 heures en diététique ou en ayant lu trois livres sur la nutrition. Sinon croyez-moi je ne me serais pas amusée à faire 1 400 heures intensives de formation, et ce bien que le contenu soit à mettre à jour et insuffisant à lui seul.

En conclusion, prenez soin de vous et prêtez attention aux mains de qui vous remettez votre santé !

BON A SAVOIR !

Le code de la Santé publique précise l’obligation pour les professionnels de santé, dont l’exercice est réglementé, de faire enregistrer leur diplôme ou autorisation d’exercer au répertoire ADELI. Avant de démarrer un suivi diététique n’hésitez pas à demander le numéro ADELI de la personne que vous choisissez pour votre accompagnement afin de vérifier qu’il ne s’agisse pas d’un faux praticien.

PS : exception pour les médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages femmes et masseurs-kinésithérapeutes qui ont un ordre respectif pour leur profession.

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.