Comment soutenir son système immunitaire ?

« Il vaut mieux prévenir que guérir ».

Quels sont les signes d'une immunité affaiblit ?

  • Vous êtes très souvent enrhumé, peu importe la saison et surtout en hiver. Vous êtes la personne qui ne passe à travers aucun petit virus ou autres pathogènes. 
  • Vous êtes constamment fatigué et vous avez du mal à vous concentrer.
  • Vous avez une digestion perturbée, des ballonnements, des maux de ventre, des difficultés à digérer certaines aliments. 
  • Vous avez des problèmes de peau du type acné, eczéma, psoriasis…etc. 

Comment fonctionne le système immunitaire ?

Le système immunitaire regroupe un ensemble de mécanismes permettant d’assurer la protection de notre organisme. Il reconnait et tolère ce qui nous appartient (le soi) et reconnait aussi ce qui ne nous appartient pas afin de l’éliminer. 

 

La peau et les muqueuses sont une porte d’entrée aux agents pathogènes (= qui peuvent provoquer une maladie). C’est à ces endroits que l’on retrouve donc la première barrière de nos défenses : la barrière cutanéo-muqueuse

 

Notre immunité se compose de l’immunité innée qui ne nécessite donc aucun apprentissage, elle nous protège immédiatement. La seconde est l’immunité dite acquise/adaptative. Elle se développe au fur et à mesure que l’on rencontre les antigènes de certains agents pathogènes. L’organisme développe donc des anticorps qui seront capables lors d’une prochaine exposition de reconnaitre ces antigènes et de se défendre plus efficacement.  

Comment soutenir son système immunitaire ?

Votre hygiène de vie a un impact considérable sur votre santé et le fonctionnement de votre système immunitaire. Je vous propose donc ci-dessous quelques pistes pour prendre soin de vous et de votre immunité. Ces conseils sont assez généraux, il est aussi important d’individualiser et d’adapter à votre état de santé personnel et réel. Je vous encourage à vous rapprocher d’un professionnel de la santé pour vous faire accompagner sur le chemin du bien-être et de la pleine santé. 

  • Une alimentation riche en micronutriments

Des apports optimaux en micronutriments sont nécessaires pour le bon fonctionnement du système immunitaire. En effet les micronutriments soutiennent les barrières physiques (la peau et les muqueuses), les cellules immunitaires et la production des anticorps.

D’une manière plus détaillée, les vitamines A, C, E et l’oligo-élément zinc aident à améliorer la fonction de la barrière cutanée.

Les vitamines A, B6, B12, C, D, E, l’acide folique B9 et les oligo-éléments fer, zinc, cuivre et sélénium travaillent ensemble pour soutenir les cellules immunitaires dans leur rôle de protection.

Et enfin, tous ces micronutriments, à l’exception de la vitamine C et du fer, sont essentiels à la production d’anticorps.

  • Prendre soin de vos intestins et de votre microbiote intestinal

De manière très pratico pratique voici mes conseils pour prendre soin de votre écosystème intestinal. Une alimentation de qualité sera indispensable :

  1. Peu de produits ultra-transformés.
  2. Une consommation adaptée en produits sucrés.
  3. Une majorité d’aliments d’origine végétale, sans pour autant aller dans l’excès.
  4. Un bon équilibre des différents acides gras (saturés, monoinsaturés, oméga 3/6/9…etc)
  5. Des apports en aliments prébiotiques : ail, poireau, oignon, asperge, banane, artichaut, graines de lin, noix du brésil, graines de chia, psyllium.
  6. Des apports en aliments probiotiques : kombucha, pain au levain, choucroute ou autres légumes lactofermentés, kéfir, yaourts fermentés, tempeh, tofu lactofermenté, vinaigre de cidre.
  7. Des prises alimentaires régulières (en évitant les grignotages incessants), toutes les 3 à 4 heures environ.
  8. Bien mastiquer et manger lentement. La digestion des glucides commence dans la bouche grâce à l’amylase salivaire.
  9. Une bonne gestion de son stress. Il y a un vrai lien entre les intestins et le cerveau. Et même avec la peau pour aller au bout du lien.
  • Pratiquer une activité physique régulière, adaptée et qui vous plait. 
  • Vous promener en nature. 
  • Aérer votre habitation quotidiennement. 
  • Avoir des activités ressourcantes. 
  • Bien s’entourer, avoir un entourage bienveillant et positif et éviter les relations toxiques. 
  • Vous nourrir d’informations positives en filtrant et en choisissant ce que vous aller lire, regarder, écouter… 
  • Apprendre à gérer vos émotions.

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.